Contactez-nous...
ICCBA-ABCPI
Oude Waalsdorperweg 10
2597 AK
La Haye
Pays-Bas
info@iccba-abcpi.org 
Suivez-nous...
  • Twitter Clean
Inscrivez-vous...

© 2018 ICCBA-ABCPI 

Comité de la formation

Le Comité de la formation est en charge d’élaborer et de mettre en œuvre des formations dans les domaines de la pratique professionnelle de l’avocat, des règles de procédure et de fond du droit  pénal international et des technologies de l’information à l’attention de tous les membres de l’ABCPI.

Rapport du Comité de la formation 2018

Kate Gibson

Kate Gibson est une avocate australienne qui comparaît devant les cours et tribunaux pénaux internationaux depuis 2005. Elle a récemment été co-conseil de Radovan Karadžić au Mécanisme. Entre 2009 et 2018, elle a représenté Jean-Pierre Bemba à la CPI. Elle a également représenté des accusés et des victimes devant le TPIR, le TPIY, les CETC et le TSSL. En juillet 2018, Kate a été nommée conseillère juridique auprès de la Mission d'enquête indépendante et impartiale des Nations Unies sur le Myanmar. Dans le cadre de ses fonctions actuelles de conseillère juridique principale auprès de l'IDLO (en Afrique), elle a co-conçu et dispensé un programme de formation en droit pénal international, d'une durée d'un an, à 75 membres de l'Ordre des avocats rwandais, et co-anime actuellement une formation juridique de six semaines à 50 membres du pouvoir judiciaire rwandais à Kigali. Elle fait partie du comité de formation de l'ICCBA depuis deux ans et serait honorée d'être réélue.

Anta Guisse

Présidente

Me. Anta Guissé est une avocate pénaliste franco-sénégalaise inscrite au Barreau de Paris ayant plus de quinze ans d’expérience dans le domaine du droit pénal international. Elle a notamment travaillé sur trois affaires devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda en tant qu’avocate de la défense et a été membre d’une équipe représentant des victimes lors la Cour pénale internationale. Depuis 2012, elle est l’avocate de KHIEU Samphân, ancien chef de l’Etat du Kampuchéa démocratique, devant les Chambres extraordinaires au sein des Tribunaux cambodgiens. Outre de nombreuses activités associatives, elle a participé à de nombreux programmes de formation et de renforcement de capacité au Rwanda, au Cambodge et auprès de l’ABCPI.

James Hodes

Dov Jacobs

Dr. Dov Jacobs est actuellement assistant juridique senior dans l’équipe de Défense de Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale. Il est un membre actif de l’ABCPI depuis sa création (initialement sur le Comité de la Formation et cette année sur le Comité des Textes Juridiques), mû par la certitude que la Défense a besoin d’une représentation institutionnelle forte à la CPI, afin que sa voix soit entendue et ses intérêts défendus. Dov Jacobs a 15 ans d’expérience en droit international, droit international pénal et droits de l’homme. Ayant obtenu un LLB de King’s College à Londres, plusieurs Masters de Sciences Po, Paris I et Paris II, et son doctorat à l’Institut Universitaire Européen, il a intégré l’Université de Leiden en tant que Professeur en 2011. Il a enseigné le droit international pénal à des générations d’étudiants et effectue des formations professionnelles depuis des années (notamment dans le cadre de l’ABCPI). Ses publications confirment son expertise du droit international pénal et de la CPI. Ces publications portent sur des aspects importants de la procédure applicable devant la Cour (recevabilité, droits de la Défense, nature et définition des charges, immunités, liberté provisoire) et il publie régulièrement des commentaires sur le droit international pénal sur son blog, Spreading the Jam. Dov Jacobs a acquis une expérience concrète de toutes ces questions sur l’affaire Gbagbo (à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la salle d’audience), et a donc une connaissance détaillée de la procédure à la CPI au quotidien et des enjeux auxquels sont confrontés les praticiens, plus particulièrement les équipes de Défense.Cette expertise globale, à la fois académique et pratique, forme la base de sa volonté de représenter les intérêts de la Défense au sein de l’ABCPI comme membre du Comité de la Formation et du Comité du personnel d’appui aux Conseils. Traiter adéquatement des problèmes auxquels sont confrontés les équipes de Défense est indispensable pour que la Défense soit reconnue, non seulement dans les mots, mais aussi dans les actes, comme pilier de la justice pénale internationale. C’est une exigence qui est dans l’intérêt de tous, puisque sans Défense forte, il ne peut y avoir de procès équitable ;  Sans Défense forte, il ne peut y avoir de justice.

Faustin Muyembe

Please reload