Conseil Exécutif

Le Bureau est en charge de la conduite des opérations quotidiennes de l’association et de la mise en œuvre de ses objectifs stratégiques. Un Bureau au sein du Conseil Exécutif, composé du Président, du Vice-Président pour la Défense, du Vice-Président pour les Victimes, du Trésorier et du Secrétaire dirige la conduite quotidienne des opérations de l’association. Le Conseil exécutif est assisté par le directeur exécutif.

Peter Haynes QC

Président

Peter has more than 30 years’ experience in both domestic and international criminal courts. He currently acts as the Lead Counsel for Jean Pierre Bemba at the International Criminal Court and is the Lead Legal Representative of Victims at the Special Tribunal for Lebanon (in the case of the assassination by terrorist bombing of the former Prime Minister, Rafik Hariri). He is one of the very few practitioners to have led cases before the International Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia (where he appeared for the defence of General Vinko Pandurevic in relation to the Srebrenica massacre), the International Criminal Court and the Special Tribunal for Lebanon, He has appeared in cases involving genocide, war crimes, crimes against humanity and international terrorism. He has been responsible for development of the jurisprudence, practice and procedure of the representation of victims in ICL. Domestically, he has appeared for both the prosecution and the defence inter alia in cases of murder, serious fraud, sexual offences, human trafficking and complex conspiracies. He is familiar with the hardware and software employed in cases of real complexity, including LiveNote, CaseMap, and RingTail . He has overseen the management of large multi-disciplinary legal teams, including experts in several fields. Peter also works as an independent consultant on international criminal law matters. He has advised both governments and sitting Heads of State, including, inter alia, the Dutch authorities in relation to the shooting down of MH17. He has also been appointed to an international panel of experts to monitor the implementation of mechanisms of transitional justice in Sri Lanka. He regularly lectures and speaks on the topics of the functioning of international criminal courts and victim representation.

Victor Baiesu

Haydee Dijkstal

Haydee Dijkstal, avocate au Royaume-Uni et aux États-Unis, possède près de dix ans d'expérience dans la pratique du droit pénal international et des droits de l'homme devant les tribunaux internationaux, régionaux et nationaux. Elle a notamment travaillé devant la CPI, le TPIY, le TSSL, la Commission africaine et la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples ainsi qu’avec le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire. Haydee est membre de plusieurs équipes juridiques devant la Cour pénale internationale depuis 2011, représentant des parties, notamment la défense, les victimes et les gouvernements.  Il s'agit notamment de l'équipe de la Défense pour Abdullah Al-Senussi, de l'équipe juridique pour les victimes soudanaises et de l'équipe juridique pour le gouvernement kenyan.  Elle est actuellement co-conseil des victimes de la flottille de la liberté de Gaza dans la situation des navires immatriculés et membre de l'équipe juridique du Gouvernement des Comores. Elle fait également partie d'une équipe juridique représentant les victimes palestiniennes devant la CPI

Aidan Ellis

Kate Gibson

Kate Gibson exerce devant les cours et tribunaux pénaux internationaux depuis 2005, représentants des accusés ou victimes devant la CPI, le TPIY, le TPIR, les CETC et le TSSL. Elle est actuellement co-conseil de M. Bosco Ntaganda devant la CPI, et co-conseil de M. Jean-Pierre Bemba qui a été acquitté de toutes les charges portées contre lui par la Chambre d'appel de la CPI en 2018. Elle représente également des victimes Rohingya dans la Situation au Myanmar/ Bangladesh.​ Auparavant, Kate était co-conseil de Charles Taylor devant le TSSL et co-conseil de Radovan Karadžić devant le Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux (UN-IRMCT). Au TPIR, Kate était l'avocate principale du ministre Justin Mugenzi et assistante juridique du général Gratien Kabiligi qui ont tous deux été acquittés de toutes les charges portées contre eux. Kate a également représenté des victimes dans l'affaire Duch aux CETC. En 2018, elle a été nommée consultante juridique auprès de la mission d'enquête internationale indépendante des Nations Unies pour le Myanmar. Elle est actuellement vice-présidente de l'ADC-ICT et titulaire d'un LL.M en droit international de l'Université de Cambridge.

Julie Goffin

Julie Goffin est actuellement impliquée dans la représentation de victimes devant la Cour pénale internationale. Elle pratique le droit international pénal, les droits de l’homme devant les cours nationales et coordonne les activités droits de l’homme de l’Union Internationale des Avocats. Julie Goffin pratique comme avocat depuis plus de 15 ans à la fois devant les juridictions internationales et nationales, dans des dossiers de droit international pénal et de défense des droits de l’homme. Elle est inscrite comme conseil à la CPI et membre d’une équipe de représentation légale de victimes dans plusieurs dossiers devant cette Cour. Elle intervient comme avocat aux côtés des victimes dans plusieurs dossiers nationaux relatifs à des crimes de masse. Elle occupe la position de coordinateur droits de l’homme et défense de la défense à l’Union Internationale des Avocats et y dirige la Commission défense pénale internationale. Julie forme des avocats dans ses domaines de spécialisation en Europe et dans plusieurs pays en Afrique. Elle est professeur invité dans plusieurs universités françaises (Lille, Bayonne notamment). Elle a participé à un grand nombre de missions et projets comme expert en droit international et produit régulièrement des analyses sur différentes questions liées aux violations graves des droits de l’homme, en particulier en situation de conflit.​​​

Megan Hirst

Megan Hirst est une avocate Australienne au barreau de l’Angleterre et du Pays de Galles. Elle travaille sur la participation des  victimes devant la CPI et le TSL depuis dix ans. Elle est actuellement l’avocate des victimes Rohingya au Bangladesh et assistante juridique au sein de l’équipe externe représentant les victimes  dans l’affaire Ongwen.  Elle a précédemment travaillé à la  SPVR et a l’Unité de Participation des Victimes au TSL. Elle est la coéditrice du livre ‘Victim Participation in International Justice : Practitoners’ Guide’.

James Hodes

Dragan Ivetic

David Jacobs

Jad Khalil

Il a défendu l'ambassadeur Nigérien Mr. Mennelick devant la Cour Européenne à Bruxelles , défend actuellement Mr. Brian Burmaster contre l'état Suisse , défend le comité des expatriés Libanais contre Koweït , Assistant du Bureau de la défense de l'Etat Irakien devant les tribunaux Européens. M. Jad Khalil est inscrit au Barreau de Beyrouth depuis 1990. Il a été admis sur la liste des conseils de défense du Tribunal spécial pour le Liban en 2012. M. Khalil est le cofondateur du cabinet d’avocats « Khalil’s Law Office », à Beyrouth. M. Khalil est spécialisé en droit pénal général, et en droit privé, public et international. Une autre section de son cabinet est spécialisée en droit civil et foncier. M. Khalil a été désigné par arrêté présidentiel comme Avocat de l’État libanais et exerce en cette qualité auprès du Conseil d’État. M. Jad Khalil est également l’auteur de deux ouvrages juridiques : « Les troubles anormaux de voisinage en droit comparé » publié en 2006 aux éditions Dar al adala et « Les dommages des boîtes de nuit, des établissements classés et des restaurants », publié en 2012 aux éditions de l’Orient/Paris. Il est aussi l’auteur du projet de Loi : « Code Libanais de voisinage » déposé auprès du Ministère de la Justice en 2010. Il est titulaire d’une maitrise en droit français et d’un doctorat en droit libanais de l’Université Saint Joseph/Huvelin et parle couramment l’arabe, l’anglais et le français. En décembre 2013, M. Khalil a été commis d’office en tant que coconseil pour représenter les droits et les intérêts de l’accusé Hassan Merhi.​​​​​​

Jennifer Naouri

Jennifer Naouri est actuellement Conseil Associé, à la CPI, pour Laurent Gbagbo, acquitté de toutes les charges portées contre lui, en janvier 2019. En tant que membre de l’équipe de Défense, elle a été impliquée, depuis les débuts, dans tous les aspects de l’affaire, qu'il s'agisse de développements juridiques et procéduraux ou de la gestion quotidienne de l'équipe. Cette expérience lui a permis de saisir les nombreux défis auxquels sont confrontés les équipes de Défense. D’ailleurs, depuis la création de l’ABCPI, elle s’est efforcée de relever ces défis en tant que membre fondateur et au cours de trois mandats au sein du Comité du personnel d’appui aux Conseils, afin d’assurer que la CPI offre aux équipes Défense des conditions de travail acceptables. Elle s’est aussi engagée pour que soit respectée une vraie égalité entre hommes et femmes au sein de la profession. En outre, du fait de sa formation en France (Université Panthéon-Assas) et aux États-Unis (Université Columbia), elle est particulièrement sensible à la promotion de la diversité juridique et culturelle sur le lieu de travail. Elle a acquise une expertise en droit international pénal (DIP), droit international humanitaire (DIH) et en droits de l’Homme du fait de ses expériences au sein d’ONG (ex. du GISTI, la Croix Rouge Française) d’institutions politiques (ex. Parlement français) et de juridictions pénales internationales (ex. au TPIY, Chambre de première instance, affaire Seselj). Plus particulièrement, en tant que membre du Cabinet d'avocats Emmanuel Altit & Associés, spécialisé en DIP, elle a participé à la représentation d'Hormisdas Nsengimana (acquitté par le TPIR en 2009) et de parties civiles devant les CETC. En outre, le Cabinet représente des victimes de terrorisme et des communautés ayant subi des massacres. Elle enseigne le DIP, en anglais et en français, en tant que conférencière (University College Roosevelt, Université de Lille II, Université Paris II, Science Po, etc.) et en tant que formatrice d’Avocats inscrits sur la liste des Conseils notamment dans le contexte de l’ABCPI.

Anand A. Shah

Ibrahim Yillah

Please reload

Paolina Massidda

Paolina Massidda est membre du Barreau de Genès (Italie) depuis 1994. Elle est spécialisée en droit de l’homme et droit international humanitaire et elle est titulaire d’un master en droit pénal international. Elle a plus de 20 années d’expérience dans la représentation légale d’accusés et de victimes aussi bien au niveau national qu’international. Depuis septembre 2005, elle est le Conseil principal du Bureau du conseil public pour les victimes, un bureau  indépendant auprès de la Cour pénale internationale. Elle est actuellement le  représentant légal commun des victimes qui participent dans les affaires Laurent Gbagbo et Blé Goudé et Ongwen. Elle représente également des victimes dans les procédures en réparation dans les affaires Lubanga, Katanga et Bemba ; ainsi que dans les affaires Gaddafi, Kony et Simone Gbagbo. Elle a publié de nombreux articles en droit pénal internationale et droits des victimes. Elle donne souvent des formations et participe à des conférences en droit pénal international. En 2017 et 2018, elle a été membre du Comité des victimes de l’ABCPI. 

Jennifer Naouri

Jennifer Naouri est actuellement Conseil Associé, à la CPI, pour Laurent Gbagbo, acquitté de toutes les charges portées contre lui, en janvier 2019. En tant que membre de l’équipe de Défense, elle a été impliquée, depuis les débuts, dans tous les aspects de l’affaire, qu'il s'agisse de développements juridiques et procéduraux ou de la gestion quotidienne de l'équipe. Cette expérience lui a permis de saisir les nombreux défis auxquels sont confrontés les équipes de Défense. D’ailleurs, depuis la création de l’ABCPI, elle s’est efforcée de relever ces défis en tant que membre fondateur et au cours de trois mandats au sein du Comité du personnel d’appui aux Conseils, afin d’assurer que la CPI offre aux équipes Défense des conditions de travail acceptables. Elle s’est aussi engagée pour que soit respectée une vraie égalité entre hommes et femmes au sein de la profession. En outre, du fait de sa formation en France (Université Panthéon-Assas) et aux États-Unis (Université Columbia), elle est particulièrement sensible à la promotion de la diversité juridique et culturelle sur le lieu de travail. Elle a acquise une expertise en droit international pénal (DIP), droit international humanitaire (DIH) et en droits de l’Homme du fait de ses expériences au sein d’ONG (ex. du GISTI, la Croix Rouge Française) d’institutions politiques (ex. Parlement français) et de juridictions pénales internationales (ex. au TPIY, Chambre de première instance, affaire Seselj). Plus particulièrement, en tant que membre du Cabinet d'avocats Emmanuel Altit & Associés, spécialisé en DIP, elle a participé à la représentation d'Hormisdas Nsengimana (acquitté par le TPIR en 2009) et de parties civiles devant les CETC. En outre, le Cabinet représente des victimes de terrorisme et des communautés ayant subi des massacres. Elle enseigne le DIP, en anglais et en français, en tant que conférencière (University College Roosevelt, Université de Lille II, Université Paris II, Science Po, etc.) et en tant que formatrice d’Avocats inscrits sur la liste des Conseils notamment dans le contexte de l’ABCPI.

Marie-Hélène Proulx

Marie-Hélène Proulx est une avocate admise au Barreau du Québec depuis 2003. Elle est présentement Conseil Associée auprès de la Défense d’Al Hassan devant la Cour pénale internationale et membre de l’équipe de défense d’Hassan Habib Merhi devant le Tribunal spécial pour le Liban. Elle aussi agit comme Conseiller juridique en vertu de la Règle 74 à la CPI et comme Conseil de Jean de Dieu Kamuhanda devant le Mécanisme résiduel des Tribunaux pénaux. Elle préside actuellement le Comité des amici curiae de l’ADC-ICT. Elle était auparavant Juriste au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie et à la CPI, assistante d’enseignement à l’Université de Genève et Conseillère juridique du Service consultatif en droit international humanitaire du CICR à Genève.  Elle a obtenu son diplôme de droit de l’Université de  Montréal et un DEA/LL.M du Centre universitaire en droit international humanitaire (maintenant Académie de Genève).

Anand A. Shah

Melinda Taylor

Melinda Taylor est actuellement conseil principal auprès d'Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud et de Jean-Pierre Bemba (article 70) devant la CPI. Elle a toujours plaidé en faveur de l'égalité des armes et d'un procès équitable devant la CPI depuis avril 2006, date à laquelle elle a été recrutée pour créer le Bureau du conseil public pour la défense, en attendant la nomination du conseil principal. Elle est membre du comité des droits de l'homme de l'IBA et coprésidente du comité sur le harcèlement de l'ICCBA depuis 2018. Elle est également cofondatrice du projet Yazidi Asylum et enseigne les droits de l'homme aux niveaux international et régional au Leiden University College.

Natalie von Wistinghausen

Mme Natalie von Wistinghausen, née à Bruxelles, a été admise au Barreau de Berlin (Allemagne) en 2001. Elle est depuis spécialisée en droit pénal en tant qu’avocate plaidant et ayant acquis une large expérience juridique devant les jurisdictions nationales et internationales. Mme von Wistinghausen figure sur les listes des conseils de la Cour Pénale Internationale (CPI), du Mécanisme International appelé à exercer les fonctions résiduelles des tribunaux pénaux (MICT), du Tribunal Spécial pour le Liban (TSL) et des Kosovo Specialist Chambers (KSC). Elle a exercé, au Tribunal Pénal pour les Rwanda (TPIR), les fonctions d’assistante juridique au sein de l’équipe de défense de Justin Mugenzi, ex-ministre du Commerce, acquitté en appel en février 2013. En Allemagne, elle a été Conseil Principal d’Onesphore Rwabukombe, accusé de participation au génocide rwandais et l’a représenté pendant toutes les phases de la procédure. En mars 2016, Mme von Wistinghausen a été nommée Co-conseil pour défendre les droits et intérêts de l’accusé Hassan Hussein Oneissi devant le TSL. Elle est aussi Co-Vice-Présidente du War Crimes Committee de la International Bar Association (IBA).

Please reload

Contactez-nous...
ICCBA-ABCPI
Oude Waalsdorperweg 10
2597 AK
La Haye
Pays-Bas
info@iccba-abcpi.org 
Suivez-nous...
  • Twitter Clean
Inscrivez-vous...

© 2018 ICCBA-ABCPI